Avec la déclaration imminente de la fin de l’épidémie d’#Ebola à l’Est du pays, le programme d’accompagnement des familles touchées et victimes d’#Ebola (PAFTVE) à #Beni, souhaite rassurer la communauté sur le statut des guéris et dissiper l’esprit de stigmatisation dont certains survivants sont victimes. Dans un entretien avec #KomaEbola, le président de cette structure, Osée Mbusa Kavunga, a demandé à la population de ne pas douter de leur guérison.

« Nous sommes les premiers bénéficiaires des actions de lutte contre #Ebola, car figurer parmi ceux qui ont vaincu cette épidémie n’est pas une chose facile », a souligné Mbusa Kavunga Osée. Il se souvient aussi que le message d’admission d’une personne au CTE (Centre de traitement Ebola) tombait comme la foudre dans les familles du fait que la majorité des personnes atteintes d’#Ebola mourait. Alors il tient à remercier tous ceux qui ont contribué à la guérison de tous les survivants.

« C’est un sentiment de joie qui nous anime et nous devons de remercier tous ceux-là qui ont contribué à notre guérison parce que guérir d’#Ebola n’est pas facile, il a fallu les efforts de plusieurs personnes pour y arriver. (…) a déclaré M. Mbusa Kavunga avant de se féliciterchangement de comportement de la communauté qui a permis de mettre fin à l’épidémie.

Il a ensuite a évoqué le fait que dans la communauté, certaines personnes ont tendance à douter de la guérison des survivants. Ce qui est, selon lui, une forme de stigmatisation. Le président du PAFTVE a précisé qu’avant de sortir du CTE, chaque patient reçoit une attestation de guérison délivrée après des tests de vérification au laboratoire. C’est la preuve qu’il n’a plus de problème et qu’il est déjà capable de jouir de tous les avantages communautaires.

« Il y a aussi la réinsertion sociale des vainqueurs et des membres de familles ayant perdu quelqu’un. On sort du CTE avec une attestation de guérison sur laquelle on écrit qu’on ne peut plus infecter quelqu’un d’autre. Si vous nous voyez aller au contrôle quelque part, c’est pour un suivi continu de notre évolution sanitaire, cela ne veut pas dire que nous allons propager encore une fois le virus dans la communauté », a martelé Osée Mbusa Kavunga.

Partant de l’expérience acquise pendant ce dur moment, le PAFTV promet de continuer à encadrer tous ceux qui ont été touchés par #Ebola mais aussi à sensibiliser toute la communauté sur le respect des mesures de prévention, afin de prévenir les autres maladies qui peuvent émerger comme  le #Coronavirus.

«Nous allons continuer à sensibiliser les guéris d’#Ebola et les familles des personnes qui ont perdu la vie à  cause  de cette maladie et face à toute autre épidémie comme le #Coronavirus. Nous nous sommes engagés dans la sensibilisation surtout au respect des gestes barrières. Dernièrement nous avons confectionné 10 000 cache-nez comme notre contribution dans la lutte contre le #Coronavirus », a-t-il conclu.

Notons que le territoire de #Beni compte 350 guéris d’#Ebola sur les 1171 survivants de cette dixième épidémie en RDC dans les provinces du #Nord-Kivu et de l’#Ituri.

Share This Story !