Beni : Les habitants voisins du site de #Ndindi demandent une meilleure surveillance des contacts

La population voisine du site d’isolement des personnes contactes de #Ndindi (une cellule de la ville de Beni) s’inquiète de la manière dont la prise en charge se fait sur place. Pour elle, le comportement de ces contacts risque de propager de nouveau l’épidémie dans ce centre commercial. La coordination de la riposte doit réunir toutes les conditions dans ce site afin de prévenir d’éventuelles nouvelles contaminations.
Dans un entretien ce mardi 14 janvier, une dame voisine du site d’isolement de #Ndindi, dans l’aire de santé de #Butsili, n’a pas caché son inquiétude à ce sujet. Pour elle, lors de l’installation de ce site, la coordination de la riposte avait promis de construire un enclos d’encadrement pour ces contacts. Mais jusqu’ici cette promesse ne s’est pas matérialisée.
« Nous les voisins, nous sommes préoccupées par le mouvement de va-et-vient de ces personnes contacts », a-t-elle dit sous l’anonymat avant de continuer : « Lors de la construction de ce site, la coordination nous avait promis de faire une clôture enfin que ce contact soit bien encadré. Pour nous, lorsque nous fréquentons les mêmes bâtiments commerciaux et autres, il y a risque que nous contractions ce virus. Nous recommandons à la coordination de construire cette clôture et disponibiliser une logistique adéquate pour qu’il ne puisse plus sortir avant la période de suivi, que ce soit pour la nourriture ou pour l’eau ».

Pour la sous-coordination de la riposte contre #Ebola de #Beni, toute les inquiétudes soulevées par la population sont prises en compte et certaines sont déjà en cours d’exécution.

« Une clôture de sécurité est en cours de construction pour mettre les habitants voisins de ce site hors de tout risque de contamination. Ces contacts sont approvisionnés en vivres et non vivres pour limiter leur mouvement », a assuré le Dr Bibiche Matadi, responsable de la sous-commission surveillance.

Rappelons que ce site a été mis en place depuis six jours et vient de générer déjà trois cas positifs au virus #Ebola. A noter que la cellule de #Ndindi, dans l’aire de santé Butsili, est l’endroit où l’épidémie d’#Ebola a commencé dans la ville de #Beni en septembre 2018.

 

 

 

 

 

Share This Story !