Une dizaine de leaders communautaires, chefs de quartiers et de base et des journalistes ont pris part ce mercredi à une séance de partage d’informations sur la situation épidémiologique d’#Ebola organisée par la sous-coordination de la riposte de #Beni. A l‘occasion, il a été demandé aux médias d’être plus responsables dans la couverture de cette épidémie.

La rencontre a été consacrée à la présentation globale de la situation épidémiologique de la maladie à virus #Ebola dans la zone de santé de #Beni. Et un accent particulier a été mis sur le malade testé positif au virus mais qui est toujours introuvable depuis qu’il a pris fuite il y a quelques semaines. Mais d’autres questions ont également surgi. Et le président de la sous-commission surveillance le Dr Christian Mbale et le maire adjoint de #Beni, Bakwanamaha Modeste y ont apporté des réponses.

Au sujet du malade évadé, le maire a expliqué que « dans la stratégie de la riposte, il est difficile d’amener le malade par force au CTE. Depuis le début de la riposte il y a une méthodologie, celle de sensibiliser le malade ».

« Une fois que tu es contaminé par #Ebola, sans traitement tu ne peux pas survivre. C’est une maladie très mortelle et le taux de mortalité c’est autour de 50 à 90 %. On ne peut pas être guéri en dehors du CTE », a rappelé le Dr Christian Mbale. Il s’est aussi dit inquiet du dégât que cette personne en fuite peut causer au sein de la communauté.

Après cette étape de question-réponse, s’en est suivie celle des recommandations. C’est ainsi que les journalistes ont été appelés à plus de responsabilité dans le choix des informations à fournir au public. Et à la communauté de conscientiser le malade d’#Ebola en fuite depuis plusieurs semaines entre autres.

« Nous demandons aux journalistes de bien filtrer les informations à donner à la population, car elle a plus de confiance aux médias. Mais aussi aux autorités de sélectionner des gens qui sont capables de sensibiliser la communauté », ont recommandé les participants.

A la fin cette rencontre tenue dans le respect de la distanciation sociale pour se prévenir du coronavirus, l’autorité urbaine de #Beni a appelé les uns et les autres à prendre en compte toutes ces recommandations. Bakwanamaha Modeste est persuadé que cela contribuera énormément dans la lutte contre cette dixième épidémie d’#Ebola.

Ce type de rencontre a été « institué » la semaine dernière dans la zone pour tenir la population régulièrement informée sur l’évolution de la riposte. Car la population se plaint de ne pas recevoir des informations complètes et de façon régulière sur l’évolution de la riposte.

Share This Story !