Il n’est pas vrai que les vainqueurs d’#Ebola perdent leurs facultés intellectuelle et physique. Au contraire, ils récupèrent progressivement leurs forces à travers les contrôles mensuels dont ils bénéficient après leur sortie du Centre de Traitement #Ebola.

C’est un témoignage de Otime Roger Muhindo, un vainqueur d’#Ebola sorti du CTE de #Beni il y a six mois. Il réagissait ainsi aux commentaires qui circulent dans la communauté selon lesquels les guéris d’#Ebola perdraient leurs capacités intellectuelle et physique. D’ailleurs, il appelle tous les survivants à combattre la fatalité.

« Si tu te rends faible, tu continueras à être faible parce que la faiblesse est psychologique parfois. Malgré la condition donnée par les personnels soignants, on doit s’efforcer. Moi, je vais au contrôle et cela fait six mois. J’étais manutentionnaire et le médecin m’avait instruit d’arrêter momentanément. C’est pour cela que je fais autre chose. Donc maintenant après d’autres six mois, j’aurai fini les conditions que le médecin m’avait données. Personnellement, je me sens déjà en bonne santé. Je ne ressens aucun malaise », a-t-il déclaré.

Otime Roger Muhindo était un manutentionnaire avant de contracter le virus #Ebola. Mais à sa sortie du CTE, il lui avait été conseillé d’éviter des activités qui demandent beaucoup d’énergie avant une année.  Ce sont les mêmes consignes pour certains guéris. Par ailleurs, chaque mois, ils passent un contrôle pour que les médecins se rassurent de leur état de santé.

« Après un an, tu peux vaquer librement à tes activités. Nous allons au contrôle une fois le mois. On nous pose différentes questions sur notre état de santé. Les médecins prescrivent les médicaments selon les explications que chacun de nous donne. Nous les guéris, nous sommes appelés à ne pas manquer chaque rendez- vous de contrôle mensuel et à appliquer les instructions du médecin. », a-t-il souligné.

En conformité aux consignes des médecins, il ne pratique plus son ancien métier. Il s’est donc reconverti en conducteur de moto taxi.

Alors que des rumeurs circulent dans la communauté sur l’état de santé des survivants aux virus #Ebola, Otime Roger Muhindo se veut un témoin vivant qui veut combattre la fatalité.

#Kanzulinzuli

Dans l’aire de santé #Kanzulinzuli, 11 des 26 contacts qui étaient en observation dans le site d’hébergement ont fini leurs 21 jours de suivi ce mercredi 04 mars. Ils ont été réintégrés dans la communauté par les équipes de la riposte. Ils appellent toute personne qui se retrouverait dans une situation pareille d’accepter l’isolement pour couper la chaîne de contamination dans la communauté.

#Kanyabayonga

Le déchargement de la dernière guérie au centre de traitement d’#Ebola de #Beni est un signe fort pour l’éradication définitive de la maladie à virus #Ebola. Ce sont les propos des membres du club d’écoute de la radio communautaire #Kanyabayonga lors d’une rencontre ce mercredi 04 mars 2020 dans la zone de santé de #Kayna. Ils saluent les efforts   des équipes de la riposte et la communauté pour leur engagement dans la lutte contre cette maladie.

Situation Epidémiologique

 Aucun nouveau cas confirmé n’a été notifié. Le cumul des cas est de 3444 dont 3310 confirmés et 134 probables. Le total est de 2264 décès dont 2130 confirmés et 134 probables. Les personnes guéries sont aux nombres de 1169.

Share This Story !