La fin de l’épidémie d’Ebola à l’Est de la République démocratique du Congo pourrait être déclarée le 24 juin prochain. C’est une annonce faite ce mercredi à #Goma par le ministre national de la santé, le Dr Eteni Longodo, en mission au #Nord-Kivu. Pour la population locale, c’est une très bonne nouvelle. Mais elle n’a pas encore oublié la déception de dernière minute engendrée par la résurgence de la maladie à deux jours seulement de la fin d’#Ebola en avril dernier.

Désormais, la date de 24 juin est surveillée par tous les habitants du #Nord-Kivu. Car selon le ministre national de la santé, le Dr Eteni Longodo, c’est ce jour-là que l’épidémie d’#Ebola sera déclarée vaincue, sauf surprise. La province du Nord-Kivu ayant déjà totalisé plus d’un mois sans notifier de nouveau cas positif au virus. Mais cela ne sera possible que si aucune autre surprise n’intervient comme en avril dernier.

« Comme vous le savez, cette épidémie devait être éradiquée il y a plusieurs mois ; mais juste à deux jours de la déclaration de la fin de l’épidémie, il y a eu un cas et ce cas a engendré d’autres cas. Maintenant, nous sommes à plus de 30 jours que nous n’avons plus de malades d’#Ebola. Je crois que d’ici le 24 juin, nous allons déclarer l’épidémie #Ebola vaincue », a déclaré le Dr Eteni Longodo ce mercredi à #Goma.

A #Beni où cette résurgence a eu lieu en avril dernier,  nombreux sont les citoyens qui se réjouissent de cette nouvelle. Mais ils n’ont pas encore digéré l’histoire du passé récent où à deux jours seulement de la déclaration de la fin de l’épidémie, un nouveau cas a resurgi remettant le compteur à zéro. Personne ne veut plus revivre cette situation après plus d’une année et demie d’épidémie.

« Nous ne voulons plus entendre parler de nouveau cas d’#Ebola à quelques jours de la fin de cette épidémie comme la fois dernière. (…) C’est une bonne nouvelle pour nous parce qu’avec #Ebola, nous avions abandonné certaines bonnes habitudes sociales et fraternelles », déclare un habitant de #Beni. «Je suis content d’entendre que la déclaration de la fin de la maladie à virus #Ebola approche », dit un autre.

Pour certains, la fin de l’épidémie n’est une fin en soi. La population de #Beni doit mettre en valeur tous les acquis de cette lutte et développer une culture de prévention des maladies en pratiquant les règles d’hygiène élémentaires.

« Il faut se laver régulièrement les mains à l’eau propre et au savon. Même si #Ebola est déclaré bientôt fini, il faudra continuer à pratiquer toutes les règles d’hygiène. Nous pouvons abandonner ces mesures de prévention et quelques jours après, on est surpris par une autre épidémie. Alors pour éviter #Ebola et d’autres maladies mortelles, il est important de mettre en pratique les conseils des personnels soignants », recommande un autre habitant de Beni.

C’est depuis le 14 mai 2020 que le dernier malade guéri d’#Ebola avait été déchargé du Centre de Traitement #Ebola de #Beni. Depuis la résurgence de la maladie à virus #Ebola le 10 avril dernier à #Beni, 7 cas ont été enregistrés dont 4 décédés, 2 guéris et un cas évadé selon le communiqué du comité multisectoriel de la riposte contre #Ebola.

Share This Story !