Beni : Un point de contrôle sanitaire dans une zone insécurisée inquiète la population

A #Beni, l’installation d’une barrière et d’un point de contrôle sanitaire par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) à proximité du pont de #Semuliki (axe #Beni-Kasindi), dans le parc national de #Virunga, préoccupe la population. Cette étant régulièrement fréquentée par des groupes armées, la population pense que s’arrêter à cet endroit pour une longue durée est un danger pour les passagers.

Cette inquiétude est partagée par la sous-coordination de la réponse à #Ebola de #Beni. Dans une communication ce mardi, le coordonnateur de la riposte contre #Ebola de #Beni, le Dr Pierre Adikey a indiqué que la coordination a entamé une discussion les autorités territoriales et provinciales afin que ce point de lavage des mains soit délocalisé vers un endroit plus sécurisé.

« Nous en tant que sous-coordination de la riposte de #Beni, nous avons été surpris de voir qu’un point de lavage des mains placé là-bas », a déclaré le Dr Pierre Adikey. Selon, après une investigation, il a été constaté que cette barrière a été érigée par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

Par ailleurs, a-t-il ajouté, « L’autorité et le colonel de la Police Nationale Congolaise de ville ont été saisis. (…) Nous avons parlé avec l’autorité provinciale et le ministre de l’environnement pour voir comment instruire l’ICCN pour délocaliser ce point-là ».

« Si cela dépendait de la sous-coordination, on mettrait ce point de lavage des mains au village de #Kilia. C’est un carrefour et il y a une barrière de la police de circulation routière là-bas. C’est aussi une route qui va vers le village de #Halungupa, une aire de santé qui a notifié au moins deux cas de la maladie à virus #Ebola », a souligné le Dr Pierre Adikey.

Contacté par #KomaEbola, le conservateur du secteur Nord de l’ICCN n’a pas souhaité faire de commentaires sur la question.

Suite à l’installation de ce point de surveillance sur place, les transporteurs fréquentant la route #Beni-Kasindi se sont soulevés ce lundi. Ils ont souhaité que ce point de contrôle soit délocalisé à cause de l’insécurité.

Share This Story !