A #Butembo, une clinique ophtalmologique sera bientôt installée pour dépister et traiter des guéris d’#Ebola qui développeraient des problèmes de vue.
L’information a été donnée par le Dr Jean Claude Mwanza, un ophtalmologue congolais vivant aux Etats-Unis qui participe à ce projet. Les équipements qui ont déjà permis de faire des dépistages, le mois dernier à #Beni, vont être installés à #Butembo pour fournir les mêmes services.
« Il faut voir les malades qui sortent de centres très tôt (…). Voilà pourquoi il faut recommander qu’ils viennent au contrôle ophtalmologique aussi très tôt », a indiqué le Dr Jean Claude Mwanza dans un entretien avec #KomaEbola.
Pour lui, contrairement à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest (Guinée, Libéria et Sierra Léone) en 2014-2016, où le diagnostic avait été fait plusieurs mois plus tard, l’idée en RDC, est de faire un dépistage précoce pour soigner rapidement les guéris qui présenteraient des problèmes de vue.
« Ça fait à peu près trois, quatre mois que les malades sont sortis de centres de traitement ; et comme il y a des malades qui continuent à sortir, nous prévoyons encore une autre visite pour voir les malades très bientôt », annonce-t-il.
Ce projet de prise en charge ophtalmologique des guéris d’Ebola se fait en partenariat avec le ministère congolais de la santé, l’Université Emory d’Atlanta et l’Université Caroline du Nord aux USA.
Lors de la première mission à #Beni, envions 200 survivants d’#Ebola ont été dépistés. Le Dr Jean Claude Mwanza explique que le problème de vue chez les guéris d’#Ebola n’est pas nouveau. En RDC par exemple, ce constat avait déjà été fait en 1997 lors de l’épidémie au Bandundu. Les études avaient donnée entre 11 et 14% des guéris présentant une inflammation dans l’œil.
Ce constat est confirmé dans l’épidémie de l’Afrique de l’Ouest où quelques 20% des survivants d’#Ebola ont développé une complication au niveau de l’œil. Le Dr Jean Claude Mwanza explique que si ces problèmes ne sont pas pris en charge à temps, les patients peuvent avoir une perte totale de la vue

Share This Story !