Si l’épidémie d’#Ebola a été vaincue à l’Est de la RDC, c’est aussi grâce à l’engagement des femmes. Considérées comme les personnes les plus exposées à cette maladie à cause de leur rôle au foyer, elles n’ont pourtant pas baissé les bras. A #Butembo par exemple, l’un des endroits où la résistance communautaire a été la plus forte lors de la riposte, les femmes se sont mobilisées pour aider la communauté à changer de comportement.

Selon Rose Kahambu Tuombeane, leader de la Dynamique des Femmes pour la bonne Gouvernance (DYNAFEGOU), une plateforme des femmes de #Butembo, les associations féminines ont travaillés bénévolement combattre cette épidémie qui a fait beaucoup de victimes.

« La femme a beaucoup contribué dans la lutte contre cette maladie. D’abord en tant qu’actrice en se lançant dans la sensibilisation. Plusieurs organisations féminines se sont lancées dans la riposte, mais aussi dans la prise en charge des malades d’#Ebola d’une manière indirecte car à distance, les mamans, les mères, les épouses jouaient un grand rôle d’une manière ou d’une autre sur le plan psychologique et sociale par exemple », estime Rose Kahambu Tuombeane.

Pour Cette leader des femmes de Butembo, la fin de la maladie à virus #Ebola n’est qu’une bataille gagnée, mais la guerre continue. Car il y a déjà le #Coronavirus et bien d’autres maladies qui peuvent aussi survenir. La femme est appelée à respecter  les mesures préventives, sachant que la survie de la famille dépend de sa vigilance et de son influence.

« Nous devons continuer à sensibiliser la communauté entière, en commençant par nos familles respectives, sur le respect et pratiques des mesures barrières et les mesures d’hygiène quotidienne, car c’est ce qui va nous épargner de toutes ces maladies. J’ai suivi aussi la déclaration des infirmières qui ont dit que  le taux des maladies hydriques a carrément baissé. Cela montre qu’il y a beaucoup d’avantages si nous continuons à respecter les mesures de prévention », fait-elle observer.

Notons qu’à ses débuts, la riposte contre la maladie à virus #Ebola dans la ville de #Butembo a connu bien de difficultés pour asseoir les stratégies afin de sensibiliser la population qui a manifesté l’hostilité à son égard. Mais le rôle de la femme et des associations des jeunes aura été essentiel dans cette lutte.

Share This Story !