Ce mercredi, c’est le début de l’application des mesures décrétées par le Gouverneur du #Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, pour lutter contre le #Coronavirus. Il s’agit notamment de l’isolement de la ville de #Goma du reste de la province pendant 14 jours, mais surtout, le port obligatoire de masques dans des endroits publics et dans les transports en commun. Dans la capitale du #Nord-Kivu.  Les habitants s’affichent différemment face à ces mesures.

C’est un nouveau comportement qui s’observe dans la ville de #Goma. Alors que jusqu’ici, le port de masques était volontaire, depuis ce matin, il est devenu obligatoire en application des mesures prises par le Gouverneur de la province pour contrer l’expansion du #Coronavirus dans la région. Et la majorité de la population se soumet volontiers au port de masques, tandis que d’autres attendent l’interpellation de la police pour le faire.

« Je porte le masque pour me protéger du #Coronavirus car cette maladie est présente au pays. Le gouverneur de la province a décrété l’isolement de la ville, le couvre-feu à partir de 20H pendant 14 jours et quelques mesures barrières et nous nous y soumettons pour nous protéger », déclare un habitant.

Mais il y en a aussi qui se montrent critiques : « On m’a imposé de porter le masque, je ne sais pas son importance, je n’ai pas encore vu un malade de #Coronavirus, on parle de notification de quelques cas mais je ne sais où, moi personnellement je n’ai pas encore vu un patient de #Coronavirus de mes propres yeux », lance un jeune homme rencontré dans la ville.

« On nous oblige de porter les masques sans nous en procurer… Si on doit acheter avec notre argent, mais c’est avec quel moyen ? Quand on m’a arrêté, c’est là que j’ai confirmé que c’est une obligation », témoigne un autre.

Au centre-ville, l’on peut apercevoir cet homme, un revendeur des crédits prépayés qui ne porte pas de masque. Quand on lui pose la question, il répond que son entourage ne présente aucun danger. « Je n’ai pas de cas ni de signe de #Coronavirus dans ma famille et dans mon entourage. Ça m’importe peu de porter le masque », dit-il.

Dans le domaine du transport, aucun bateau n’a quitté #Goma pour Bukavu comme d’habitude. Les agences de transport n’ont pas non plus effectué de voyages en dehors de #Goma. Dans la ville, la circulation est normale et chacun vaque librement à ses occupations.

L’arrêté du gouverneur de province Nzanzu Kasivita Carly rendu public mardi soir, insiste sur l’interdiction de tout rassemblement, le suivi des contacts par les équipes de la riposte, le couvre-feu de 20h à 5 h durant 14 jours mais aussi l’observance des mesures d’hygiène et bien d’autres.

Share This Story !