Après avoir enregistré son tout premier cas positif au coronavirus à #Entebbe ce dimanche 22 mars 2020, la République d’#Ouganda a décidé de fermer ses frontières de #Kasindi avec la #RDC. Seuls les camions transportant des vivres et des produits pétroliers sont autorisés à traverser, mais seulement avec le chauffeur et son aide.

Les habitants de Kasindi encouragent cette mesure prise par le gouvernement ougandais et jugent cette décision très importante, car elle va permettre, selon eux, de limiter la propagation du covid-19. « Lorsqu’on prend la décision de fermer la frontière, c’est une façon de se prévenir du virus COVID-19 pour que nous ne soyons pas victimes de cette maladie », estime un habitant de #Kasindi interrogé par le correspondant de #KomaEbola.

« La fermeture de la frontière est quelque chose que nous devons saluer. Si nous essayons de faire une analyse, plusieurs de nos commerçants quittent la #Chine, #Doubaï et traversent fréquemment #Kasindi en #RDC vers #Lubiri en #Ouganda. Les barrières sont fermées ; comme ça, cela prouve que nous serons au moins protégés, à quelques pourcentages, du COVID-19 », commente un autre.

Depuis cette décision, aucun mouvement de personnes n’a été observé ce lundi 23 mars 2020 à la frontière de #Kasindi d’un côté comme de l’autre. Les motos, les véhicules privés ou de transports en commun n’ont pas également traversé la frontière.  Seuls les camions transportant des produits vivriers et pétroliers ont pu franchir la frontière.

 A la barrière, la direction générale des migrations (DGM) se donne plus de 10 minutes pour un véhicule avant de franchir la frontière à cause des différents contrôles.

Signalons que cette situation pourrait aller jusqu’à trois semaines si les choses évoluent bien, conformément à la décision prise par ces deux gouvernements.


Share This Story !