A #Butembo, quatre étudiants des universités et instituts supérieurs sont comptés parmi les personnes décédées d’#Ebola. L’information a été donnée par Issa Balume, président du comité d’organisation des étudiants de #Butembo (COEB), dans un entretien avec #KomaEbola après la mort d’une étudiante de l’Institut supérieur pédagogique (ISP) de Muhangi.
« Avec l’ampleur qu’a pris cette maladie, elle vient d’arracher la vie à quatre étudiants. Alors, ce que nous avons pris comme mesure urgente, c’est de rendre effectif les dispositifs sanitaires au niveau des universités de la ville », a déclaré Issa Balume.
Selon lui, le fait que des étudiants soient atteints d’#Ebola impose de renforcer les mesures de prévention dans toutes les universités de #Butembo. « Il y a certaines universités qui ont des lavabos, d’autres n’en ont pas. Voilà pourquoi nous sommes en train de plaider pour l’effectivité de ces lavabos », a-t-il fait remarquer.
Au-delà des installations, le président du comité d’organisation des étudiants de #Butembo veut une réelle implication des étudiants dans la riposte. « L’implication des étudiants s’avère nécessaire, eux- mêmes vont assurer le contrôle de ce dispositif, ils s’occuperont de ceux qui ne veulent pas se laver les mains, eux-mêmes feront le prélèvement de la température », a-t-il ajouté.
Issa Balume demande à ses camarades étudiants de « prendre conscience » face à #Ebola, de « savoir qu’elle est là, qu’elle elle existe et que ce n’est plus une chose à rappeler ». Pour lui, les étudiants doivent également éviter les contacts et adopter « un comportement citoyen » en respectant les mesures de prévention.

Share This Story !