Ce mardi, les parents d’élèves de l’école de #Malepe ont été sensibilisés sur l’importance de faire vacciner leurs enfants après un cas d’#Ebola notifié dans cet établissement scolaire samedi dernier. L’activité a été conduite par la sous-commission communication de la sous-coordination de la réponse à #Ebola de #Beni.
Convaincre les parents d’élèves de l’école primaire de #Malepe à accepter que leurs enfants soient vaccinés contre #Ebola, c’est l’objectif de cette réunion. Mais il s’agit aussi de lever le doute sur le vaccin contre #Ebola.
La réunion s’est tenue dans l’enceinte de l’établissement même où une élève de sixième année primaire est décédée d’#Ebola la semaine dernière. Ses camarades de classe, considérés comme des contacts devaient être vaccinés contre #Ebola. Mais la plupart des parents étaient méfiants.
Après des interventions de part et d’autre, les parents ont finalement accepté que les enfants soient vaccinés.
« Nous parents, acceptons sans être poussés par qui que ce soit. Concernant toutes les autres rumeurs sur le vaccin, nous venons d’être éclairés et édifiés là-dessus. Tout ce que les gens racontent dans la rue n’est pas la réalité. C’est en pleine rencontre que ces rumeurs ont été balayés », a indiqué un parent présent dans la salle.
« J’accepte que le vaccin c’est pour se protéger ; nous y avons été suffisamment sensibilisés. Les parents viennent d’être d’accord pour la vaccination de leurs enfants. Le vaccin n’a aucune conséquence. Les experts nous ont montré que même les femmes enceintes et les enfants sont aussi concernés par ce vaccin », a ajouté un autre parent qui souhaite à ce que l’opération concerne toute l’école y compris les enseignants.
La séance aussitôt fini, l’équipe de vaccinateurs a demandé aux parents d’envoyer les écoliers au centre de santé de #Kaliva, au quartier de Malepe, pour être vaccinés.

Share This Story !