Ce jeudi, deux personnes travaillant à l’aérodrome de #Rughenda à #Butembo, ont été confirmées positives à la maladie à virus #Ebola. Elles ont été transférées au centre de traitement pour des soins, tandis que l’aéroport a été désinfecté.
Selon le Dr Jean Paul Mundama, président de la commission prévention à la coordination de la riposte de #Butembo, explique comment ces malades ont attrapé la maladie à Virus Ebola.
L’un est un bagagiste qui s’est fait soigner dans un centre de santé de la place où il se serait fait contaminer. L’autre est un agent de la RVA (Régie des voies aériennes) qui l’a assisté.
Le responsable de la prévention explique qu’« il n’y a rien à craindre ». Car ajoute-t-il, aussitôt que les cas ont été confirmés, des actions de santé publique ont été menées.
« Hier on a décontaminé toutes les pièces de l’aéroport, et on a vacciné tous les prestataires qui travaillent à l’aéroport pour nous assurer que cet endroit-là ne puisse pas être un foyer ou une source de contamination secondaire », a précisé le Dr Jean Paul Mundama.
A la question de savoir si l’aéroport a été fermé, le Dr Mundama répond que « c’est faux ».
« Pendant le travail, quand on était en train de décontaminer, il était normal que les activités ne se fassent pas normalement. Mais c’était pour quelques heures seulement. L’aéroport n’est pas fermé », a-t-il dit.
A noter que depuis le début de l’épidémie d’#Ebola au Nord-Kivu et en Ituri, c’est la première fois que des cas ont été signalés dans un aérodrome.

Share This Story !