« La femme ne doit pas se fier aux rumeurs », a déclaré une habitante de #Butembo lors d’une sensibilisation contre #Ebola.

Les zones de santé de #Katwa et de #Butembo qui étaient les plus touchées par #Ebola, des cas sont de moins en moins enregistrés. L’information a été donnée par le Dr Justus N’Sio, coordonnateur local de la riposte contre #Ebola.
C’était au cours d’une séance de sensibilisation des femmes leaders de #Butembo ce mardi. Le Dr N’Sio a indiqué qu’aucun cas de décès d’#Ebola n’a été enregistré dans la semaine allant du 15 au 21 juillet en zone de santé de Katwa et de Butembo. Pour lui, les femmes doivent jouer un rôle important pour aboutir à zéro cas d’#Ebola.

« Ce n’est pas pour la première fois que le nombre de cas diminue, mais nous demandons aux femmes d’être vigilantes pour que cette diminution soit la toute dernière et qu’après 42 jours nous puissions déclarer la fin de l’épidémie », a déclaré le Dr Justus N’Sio. Il exhorte les femmes à « s’approprier » les actions de santé publique.

Les participantes ont de leur côté exprimé leur volonté d’accompagner les équipes de la riposte contre Ebola par la sensibilisation des différentes couches de la population de Butembo et environs.

« Ce que nous savons est qu’#Ebola est dans nos murs. Les efforts sont en train d’être fournis. La femme a une grande part de responsabilité pour que cette maladie prenne fin. Sur ce, la femme ne doit pas se fier aux rumeurs. Cependant, elle doit respecter les mesures qui sont communiquées par les équipes de la riposte pour que nous familles soient protégés », a laissé entendre une des participants.

Share This Story !