La population de Rutshuru appelée à briser les rumeurs sur le vaccin contre Ebola

A l’issue d’une séance de vaccination consacrée aux agents de santé et aux relais communautaires de #Rutshuru, la population été appelée à ne pas croire à rumeur selon laquelle le vaccin contre #Ebola aurait des effets nocifs sur les personnes qui le reçoivent.

« Ce sont des choses qu’on dit mais sans fondement. Ce sont des gens qui disent que dès qu’on reçoit ce vaccin on ne mettra plus au monde, etc. Ça c’est faux. La vraie information est que le vaccin nous aide à couper la chaîne de transmission de la maladie à virus #Ebola », a fait savoir Kayenga Matumo, membre de la commission communication dans la riposte contre Ebola à Rusthuru.

Dès lors, la population est appelée à « briser ces rumeurs » et à poursuivre les efforts de prévention dans cette zone de santé qui n’est pas encore touchée par Ebola. Concernant cette campagne, il a expliqué que les agents de santé ont été choisis parce qu’ils sont les plus exposés à la maladie à cause de leur travail.

« La vaccination concerne les personnes de première ligne que nous appelons les prestataires sanitaires : les infirmiers, les médecins qui reçoivent les gens venus des différents coins. Nous pensons que cette stratégie va nous aider à barrer la route aux éventuels contacts des différentes zones déjà atteintes par l’épidémie et qui peuvent séjourner dans notre contrée », a souligné Kayenga Matumo.

Après cette phase, les membres de la société civile et certains leaders communautaires vont aussi bénéficier de ce vaccin. D’autres catégories de personnes seront également vaccinées incessamment, a fait savoir Kayenga Matumo.

La zone de santé de #Rutshuru n’est pas touchée par la maladie à virus #Ebola sévit au Nord-Kivu et en Ituri. Mais tout est fait dans le cadre de la prévention pour protéger la population de cette partie de la province du Nord-Kivu contre cette maladie.

Share This Story !