« La rumeur qui dit que le virus #Ebola diminue les capacités intellectuelles est fausse », a déclaré un étudiant guéri d’#Ebola

L’épidémie d’#Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo fait naître des rumeurs tous les jours. L’une des plus persistantes est que le virus #Ebola affecterait les capacités intellectuelles et psychiques des personnes qui en ont survécu. Et pourtant à #Butembo, un jeune étudiant guéri d’#Ebola il y a six mois a défendu son mémoire de fin de cycle universitaire ce lundi.

Il s’agit de Justin Bwambale. Agé de 22 ans, il a défendu son travail de fin de cycle à la faculté de gestion informatique de l’Université de l’Assomption au Congo de #Butembo. Devant des parents, amis et connaissances venus le soutenir, il présenté le site web qu’il a conçu dans le cadre de ses études.

« Mon travail parle de l’implantation d’un site web dynamique dans une institution scolaire. J’ai pris comme champ d’investigation l’Institut Kampali », explique-t-il à la fin.

Justin Bwambale avait contracté le virus #Ebola à travers son beau-frère ; un infirmier. Admis au centre de traitement #Ebola de #Butembo au mois de décembre 2018, il est sorti guéri le 1er janvier 2019. La maladie l’avait obligé à suspendre ses études. Mais le virus n’a jamais eu un quelconque impact sur son intelligence, de sorte qu’il a pu terminer normalement la rédaction de son mémoire de fin de cycle.

« Après que je suis sorti du CTE, je n’ai pas perdu mes capacités intellectuelles. La rumeur qui dit qu’on amène les gens jusqu’au CTE pour diminuer leurs capacités intellectuelles, je crois que c’est faux », conclut-il.

En quelque sorte, Justin Bwambale est la preuve que le virus #Ebola n’affecte en aucun cas les capacités intellectuelles des guéris comme évoquée çà et là dans la communauté.

Share This Story !