Le second vaccin contre #Ebola ne s’arrêtera pas seulement à #Goma (MSF)

Depuis le 14 novembre 2019 un second vaccin contre le virus #Ebola a été introduit dans la lutte contre ce virus à l’Est de la République Démocratique du Congo. Les activités ont commencé dans deux aires de santé de la ville de #Goma. Quelle est la différence entre ce nouveau vaccin et le premier utilisé depuis le début de l’épidémie ? Pourquoi avoir lancé ce deuxième vaccin à #Goma ?

« Il faut savoir que ce vaccin n’est pas le seul qui est utilisé dans le cadre de cette épidémie. Il y a déjà le 1er vaccin qui est utilisé à titre compassionnel, c’est-à-dire, qu’il est donné seulement aux contacts, aux contacts des contacts et aux travailleurs de première ligne », a commenté le Dr Patient Kighoma, référent médical pour la vaccination à l’ONG Médecins sans Frontières (MSF).

Par contre, ajoute-t-il, « le second vaccin est préventif, c’est-à-dire qu’il est administré aux personnes vivant dans les zones à risque dans l’objectif d’avoir une meilleure protection ». Selon lui, ces zones ont été ciblées parce qu’elles comportent le risque d’avoir des cas importés des personnes en provenance des foyers épidémiques.

A la question de savoir pourquoi le vaccin Johnson and Johnson est introduit à #Goma, le référent médical pour la vaccination de Médecins sans Frontières répond : « #Goma est une ville qui a une grande densité et qui reçoit le mouvement de populations qui viennent des foyers épidémiques. C’est ce qui justifie le choix de #Goma particulièrement #Kahembe et #Majengo ».

Par ailleurs, il faut noter que ce vaccin ne va pas se limiter à #Goma. « Je pense que d’ici deux ou trois semaines, les autorités congolaises qui choisissent les zones en fonction de l’évolution de l’épidémie, vont nous choisir les prochaines zones où nous allons nous déployer. (…) On a commencé à Goma parce que ça nous permet déjà de nous préparer en termes de déploiement à l’intérieur évidement si l’épidémie continue », a-t-il conclu.

Pour rappel, le vaccin Johnson& Johnson a été introduit dans la réponse à la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo le 14 novembre dernier. La campagne a commencé dans la ville de #Goma, capitale de la Province du Nord-Kivu notamment dans les aires de santé de #Majengo et #Kahembe.

En effet, ces questions apparaissent régulièrement dans les feedbacks collectés dans la communauté. #KomaEbola a rencontré le Docteur Patient Kighoma, référent médical pour la vaccination de Médecins sans Frontières, y a apporté des réponses.

Share This Story !