Dorénavant, les femmes enceintes, les allaitantes et les enfants de six mois et plus peuvent recevoir le vaccin contre la maladie à virus #Ebola. L’annonce a été faite lundi à Beni par le coordonnateur de la commission vaccination de la réponse à #Ebola Nord-Kivu et Ituri, le Dr Stephane Hans Bateyi.

« Nous avons inclus dans la vaccination contre la maladie à virus Ebola les femmes enceintes, allaitantes et les enfants d’au moins six mois et plus, une couche de la population qui était exclue quand on a commencé la vaccination », a-t-il déclaré avant de préciser que pour les femmes enceintes, seules celles qui ont atteint leur deuxième trimestre de grossesse peuvent en bénéficier.

A la question de savoir comment la population va comprendre cette évolution, il répond : « La vaccination des femmes enceintes, allaitantes et des enfants constituent une étape importante parce qu’ils sont parmi les gens qui tombent aussi malades d’#Ebola. (…) On a trouvé qu’il était indispensable de les vacciner ».

Par ailleurs, le Dr Stephane Hans Bateyi explique qu’une femme enceinte qui reçoit le vaccin contre #Ebola sera suivie pendre 21 jours. Et elle doit poursuivre correctement les séances de consultations prénatales sous la supervision d’un médecin gynécologue qui la suivra jusqu’à l’accouchement, et même après l’accouchement.

En ce qui concerne les femmes allaitantes, il rassure qu’elles peuvent continuer à allaiter leurs bébés sans conséquences.  « Elles doivent continuer normalement. Il n’y a aucun problème. Cette vaccination protège également les enfants », a-t-il conclu.

A noter que jusqu’ici, les femmes enceintes ou allaitantes ne pouvaient pas bénéficier du vaccin contre Ebola.

Share This Story !