Les jeunes de Mutwuanga s’engagent dans la lutte contre Ebola

Au cours d’un échange ce jeudi avec la coordination de la réponse à #Ebola à #Beni, les jeunes réunis au sein de leur parlement et ceux du conseil des jeunes de la zone de santé de #Mutwanga se disent prêts à accompagner les équipes de la riposte dans la sensibilisation.

Ces jeunes qui ont pris l’initiative d’être briefé sur la maladie à virus #Ebola dans le local de la société civile ont bénéficié entre autres des explications claires sur les enterrements dignes et sécurisés. Germaine Kahindo qui a pris part à la rencontre, se dit totalement édifiée sur la rumeur de couper certains organes du corps lors de l’enterrement digne et sécurisé.

« Il y a un outil que les équipes de l’EDS (Enterrement Digne et Sécurisé) posent sous la langue d’une personne décédée. C’est un matériel qui permet aux médecins de récupérer une petite quantité de salive du défunt ; et c’est cette salive qu’on amène au laboratoire pour analyse. Ces enseignements entrent dans le cadre de sensibiliser la population car plusieurs gens pensent qu’on coupe la langue de la personne décédée. Les médecins cherchent juste la salive comme échantillon », a déclaré Germaine Kahindo, une jeune de #Mutwanga.

De son coté, Joel Mbaye, président du parlement des jeunes dans le secteur de Rwenzori estime que le travail de sensibilisation a débuté. Il se dit confiant que tous les jeunes de la zone de santé de #Mutwanga seront associés à cette lutte pour finir une fois pour toute cette maladie.

« La maladie est en train de tuer nos frères, nos sœurs, nos enfants et nos parents. Ainsi dit, nous devons conjuguer nos efforts pour éradiquer cette épidémie. Le seul message que nous adressons aux jeunes est un message de sensibilisation. Il y a un visiteur, alertez les autorités. Il faut se laver les mains. S’il y a un malade, il faut l’accompagner à l’hôpital pour connaitre sa maladie. Si certains jeunes affichent une résistance, nous leur demanderons de laisser les équipes de la riposte travailler ».

Notons que c’est pour la toute première fois que les jeunes de cette zone de santé prennent cette initiative de s’engager dans la riposte contre la maladie à virus #Ebola.

Share This Story !