A #Goma, capitale de la Province du Nord-Kivu, un nouveau cas de #Coronavirus a été notifié ce dimanche 10 mai portant à trois le nombre le nombre de patients de #COVID-19 dans la province. Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita encourage les cas suspects à accepter d’être suivis par les équipes de la riposte afin de limiter la propagation du virus.

Selon le ministre provincial de la santé le Dr Kakule Moise, le patient est un congolais de 62 ans arrivé le 1er mai 2020 à Goma en provenance de Tanzanie. Selon lui, le cas a été immédiatement mis en quarantaine et pris en charge par les équipes de la riposte dès qu’il a été confirmé positif.

« Le nouveau cas est un compatriote de sexe masculin, commerçant de profession qui est venu de Dar El Salam via le Rwanda par la grande barrière. Aussitôt entré et étant malade, il s’est dirigé dans une formation sanitaire de la place. Nos équipes de surveillance ayant été alertée, ont investigué et ont trouvé que son résultat de laboratoire est positif. Sa prise en charge est assurée. Les actions de santé publique autour de ce cas sont en cours d’exécution », a rassuré le Dr Kakule Moise.

Pour sa part, le Gouverneur du #Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita Carly a appelé les suspects et les contacts à collaborer pour permettre aux équipes de la riposte de couper la chaine de contamination.

« Nous continuons à solliciter la collaboration et la compréhension de la population du Nord-Kivu pour nous rassurer (…) parce qu’il y a des gens, lorsqu’ils sont suspectés d’avoir été contaminés par la maladie, préfèrent fuir. Quand tu fuis, surtout si tu es contaminé par #Ebola, à coup sûr tu ne peux pas survivre plus de 21 jour. Cela amène comme conséquence la contamination à grande échelle de la population », a-t-il souligné.

 Pour le gouverneur, il y a aucun miracle pour contenir les épidémies d’#Ebola et de « Coronavirus au Nord-Kivu. Seule le respect et la pratique de toutes  les règles d’hygiène pourront le faire.

« Nous demandons à la population de respecter les gestes barrières, c’est-à-dire se laver régulièrement les mains, ne pas se serrer les mains et éviter tout contact avec un cas suspect. Nous avons perdu plusieurs personnes suite à la maladie à virus #Ebola et malheureusement, cette maladie n’est pas encore finie en territoire de #Beni », a conclu Nzanzu Kasivita Carly.

Il faut noter que la province du Nord-Kivu a enregistré au total  huit cas de COVID-19 avec cinq guéris et trois en cours de traitement.


Share This Story !