Quatre décès communautaires notifiés à Mambasa en deux jours don un positif à Ebola

Dans la zone de santé de #Mambasa (Ituri), quatre décès communautaires ont été enregistrés entre le 17 et le 18 juillet 2019. L’un de ces décès a été confirmé positif au virus #Ebola tandis les autres échantillons sont encore en cours d’analyse. L’autorité administrative décrit la situation et appelle la population au calme.

« C’est à partir de la nuit de 17 au 18 juillet qu’on a eu trois cas directement à #Some (26 km de Mambasa) et un cas à #Mambasa ; ce qui fait au total quatre cas pour le compte de #Mambasa », a expliqué ce vendredi 19 juillet l’administrateur du territoire de #Mambasa, Idriss Koma Kokodila. Parmi les quatre cas, un est déjà confirmé positif au virus #Ebola.

« C’est vous dire que pour la zone de #Mambasa, nous enregistrons déjà deux cas positifs » depuis le début de l’épidémie. Le premier était un enfant de huit ans et le second est une jeune femme de 18 ans.

Après avoir constaté la peur causée par ces cas, Idriss Koma Kokodila appelle la population au calme et à pratiquer les règles d’hygiène. « Quatre décès dans un même village, je crois qu’il peut y avoir la psychose », reconnait-t-il. « Mais la population doit comprendre qu’on doit être attaché aux mesures d’hygiène », a-t-il ajouté.

« Lorsqu’il y a un corps, qu’on ne puisse pas le toucher, qu’on ne puisse pas directement porter ses habits. Qu’on puisse se confier à l’équipe de la riposte qui le sécurise, qu’on ne puisse pas enterrer. Quel que soit l’amour qu’on a pour le défunt, il faut laisser la santé (équipe de la riposte) faire son travail. Si on suit ces mesures-là, on va casser la chaine de transmission », a conclu Idriss Koma Kokodila.

Share This Story !