Analyser, harmoniser, adapter et dédramatiser les messages clés de la riposte contre la maladie à virus Ebola, c’est l’objectif d’un atelier qui a démarré ce jeudi à Goma.

La rencontre regroupe les cadres du ministère congolais de la santé, les partenaires financiers et techniques et les représentants de la communauté venus des zones affectées, notamment #Butembo, #Katwa, #Beni et #Vuhovi entre autres.

Pendant quatre jours, il sera question d’examiner les messages conçus il y a quelques mois dans le cadre de la sensibilisation sur Ebola, les adapter aux nouvelles réalités de l’épidémie et créer, au besoin, de nouveaux messages.
Pour le Dr Mwiji Munyenkulu, chargé des opérations à la coordination générale de la riposte au Nord-Kivu et en Ituri, cette activité est essentielle pour susciter l’engagement communautaire autour d’Ebola. « Nous sommes convaincus que c’est vraiment important d’avoir des messages contextualisés, des messages appropriés pour la population en termes d’image, en termes de perception même de la maladie », a-t-il dit.
Il a ajouté que toutes les épidémies d’Ebola que la RDC a connues, celle du Nord-Kivu et de l’Ituri est la plus meurtrière, rappelant que plus de 1000 personnes ont déjà perdu la vie dans cette épidémie. « Cela nous oblige à voir comment améliorer la communication avec la communauté, parce que cette maladie est une maladie sociale. Elle nécessite que la société soit engagée » pour aider les équipes de riposte à réussir la lutte.
Kambale Ndowya, président de l’aire de santé Masuli dans la zone de santé de #Katwa, pense recevoir des nouvelles méthodes de communication pour mieux informer la population.

Share This Story !