Le maire adjoint de la ville de #Beni, Modeste Bakwanamaha, et le coordonnateur local de la riposte contre #Ebola, le Dr Gaston Tshapenda, ont engagé hier un dialogue avec les habitants du quartier de #Kalinda où un véhicule de la réponse a été attaqué et brûlé par un groupe de jeunes lundi dernier.

Selon Leopold Malyawatu, chef du quartier de #Kalinda qui a pris part à cette rencontre, il était question de renforcer la sensibilisation sur la lutte contre #Ebola et demander l’implication de la communauté.

« Les deux personnalités, à savoir M. Modeste Bakwanamaha et le Dr Gaston Tshapenda ont exhorté la population à abandonner la résistance et à s’approprier la lutte contre cette maladie dangereuse », a-t-il expliqué.

« Ils ont également appelé les deux familles éprouvées à comprendre les avantages de la vaccination. Tous les leaders communautaires qui ont pris part à cet échange ont de leur part été satisfaits et ont exprimé la volonté de s’engager dans la lutte bien que certains diabolisent encore #Ebola », a rapporté Leopold Malyawatu.

En effet, lundi dernier, une équipe de la réponse qui se rendait pour une intervention a été attaquée par un groupe de jeunes du quartier de Kalinda. Un véhicule a été brûlé et deux agents ont été grièvement blessés. A cause de cet incident, les activités de la riposte ont été bloquées dans cette partie de la ville, d’où cette réunion.

Le maire adjoint, Modeste Bakwanamaha, a conseillé à la population de ne pas croire aux rumeurs et a sollicité « l’engagement citoyen de toutes et de tous » pour vaincre, au plus vite, la maladie à virus #Ebola à #Beni.

Notons que les activités de la réponse à #Ebola ont repris partiellement depuis ce mardi après cet incident.

Share This Story !