A #Kasindi (frontière entre la RDC et l’#Ouganda), la vaccination des contacts des cas confirmés d’#Ebola notifiés ces derniers jours a été perturbée ce jeudi. Non pas parce que la population est hostile, mais plutôt à cause d’une manifestation organisée par des jeunes contre l’insécurité. Mais une quarantaine de contacts étaient déjà vaccinés hier.

« Au cours d’une manifestation, les cas de dérapage ne manquent pas. C’est pourquoi l’équipe de vaccinateurs a jugé bon d’arrêter momentanément la vaccination », a expliqué le responsable de la communication de la sous-coordination de la réponse de #Kasindi, Kakule Sikole Musuba.

Il a aussi souligné que cette suspension est juste une précaution pour éviter des surprises.

Par ailleurs, dit-il, les 49 personnes vaccinées hier font partie de la liste de 74 contacts considérées comme des contacts des cas d’#Ebola enregistrés à #Kasindi la semaine dernière ».

Dans un communiqué publié ce jeudi, le ministère congolais de la santé a fait savoir qu’après la réunion bilatérale de ce mercredi à #Bwera, il a été décidé que la surveillance soit renforcée au niveau des points d’entrée secondaires de Kasindi et échanger les informations en temps réel entre les deux pays sur #Ebola.

Il faut ajouter que parmi les six membres de la famille du jeune enfant qui a été confirmé en #Ouganda, deux ont été déclarés positifs.

Share This Story !