A #Beni, 889 écoliers ont été informés sur les modes de transmission et de prévention contre le virus #Ebola. C’était à l’occasion de la toute première séance des activités de la campagne baptisée « Tukinge Afia Yetu » en swahili (préservons notre santé en français) initiée par la sous-coordination locale de la riposte contre #Ebola.

A travers la poésie et le théâtre, les jeunes écoliers et élèves parlent de la maladie à virus #Ebola. Ce lundi, c’est l’école primaire #Butanuka qui a accueilli la première séance de la campagne. L’objectif est donc de réadapter la stratégie de communication en vue d’avoir plus d’impacts.

« #Ebola est une maladie contagieuse qui a commencé dans l’ancienne province de l’Equateur », raconte un écolier. « Cette maladie (#Ebola) tue beaucoup de gens et si tu ne fais pas attention, tu vas souffrir », dit une écolière.

C’est à travers ce genre de poèmes que la séance a commencé avant de chuter par une pièce de théâtre sur la maladie à virus #Ebola. Visiblement, ces écoliers ont saisi les messages sur la pratique des mesures d’hygiènes en vue de leur protection contre cette maladie mortelle et en témoignent avec facilité.

 « Si ta tante ou ta grand-mère vient du village ou la maladie sévit, il faut dire à ta mère ou à ton père de l’amener au centre de santé. Et s’ils n’ont pas la maladie, tes parents peuvent les ramener à la maison », explique un jeune élève.

« Pour ma part, je me protège en me lavant les mains tout le temps, et je sensibilise mes amis à ne pas prendre en compte les rumeurs de la communauté parce que la maladie à virus #Ebola tue les gens », raconte un autre.

Pour Jean Claude Zitone Sibamwanza, directeur de l’Ecole primaire de #Butanuka à #Beni qui a accueilli cette activité, c’est toute son école qui est en alerte maximale contre #Ebola.

« Les dispositions sanitaires sont prises dans mon école. Il y a des lavabos qui sont placés devant chaque porte. Nous renforçons aussi la sensibilisation à l’égard des enfants en leur disant de ne pas se toucher en désordre ou d’utiliser les mêmes objets classiques », dit-il.

Share This Story !