Des habitants s’insurgent contre ces événements qui ne font qu’empirer la situation.

« Bloquer l’action de la riposte est irréfléchi et irrationnel », a déclaré ce jeudi un habitant de #Butembo interrogé par KomaEbola. Il déplore le comportement de certains citoyens « qui instrumentalisent les jeunes en leur disant qu’#Ebola n’existe pas ».
En effet, près d’une semaine, des incidents sécuritaires entravent la riposte contre #Ebola à #Butembo. Certains habitants, qui n’encouragent pas ces actes de violence, craignent une augmentation des décès et des cas d’#Ebola, si les acteurs de la riposte sont empêchés de travailler.
« Laissons libres les équipes de la riposte faire leur travail pour finir la maladie a #Butembo. Parce que ce ne sont pas des pertes externes, mais ce sont des pertes internes », lance un autre habitant de #Butembo.
La société civile elle aussi condamne ces actes et appelle la population à soutenir les agents de santé dans cette situation difficile. « Collaborer ensemble (…) Nous responsabiliser, faire un engagement communautaire pour que le riposte finisse ». Pour le vice-président de la société civile de #Butembo, Elie Kwiravusa, les équipes de la riposte sont tout simplement « des héros».

Share This Story !