La mairie de #Beni vient de suspendre les activités de deux structures sanitaires privées pour non-respect des mesures recommandées par les équipes de la riposte contre #Ebola à #Beni. Cette décision a été prise par le maire adjoint, Muhindo Bakwanamaha Modeste, ce lundi 27 janvier. Car pour lui, l’une des causes de la propagation du virus #Ebola est le non-respect des mesures d’hygiène dans certaines maisons de santé.

« Tous les prestataires de santé doivent observer un minimum d’hygiène lorsqu’ils soignent et accueillent un malade. Même lorsqu’ils admettent un patient sur un lit, ils doivent être sûrs que le lit est propre et qu’après chaque malade il y a eu décontamination », a-t-il souligné.

« Les structures qui ne vont pas observer ces mesures, nous allons les fermer automatiquement les unes après les autres », a prévenu Muhindo Bakwanamaha Modeste.

Le maire adjoint de #Beni a également invité toutes les structures sanitaires à « régulièrement laver les matelas qui vont recevoir les prochains malades afin qu’ils soient soignés dans des conditions admissibles ».  Il a recommandé à tous les prestataires de santé étatiques et privés de faire de leur mieux pour maintenir l’hygiène dans leurs structures.

Il a conclu en insistant sur les mesures de prévention et de consommé des infections notamment l’utilisation d’une paire de gant par malade afin d’éviter des contaminations. « Parce qu’il ne faut pas que quelqu’un arrive avec la malaria dans une structure de santé et y sorte avec #Ebola par manque d’hygiène qui convient », a-t-il relevé.

Share This Story !