Faire comprendre à la communauté combien il important de s’engager dans l’éradication totale de la maladie à virus d’#Ebola, c’est le résumé d’une nouvelle approche appelée « Village pour zéro cas d’#Ebola », développée lancée par l’Unicef et la sous-coordination de la riposte dans la zone de santé de #Mabalako ce mercredi 25 mars 2020.

Cette nouvelle approche qui cible les membres de la sous-commission psychosociale a pour but d’appeler les populations à renforcer l’engagement communautaire et demander à la communauté de ne pas baisser les bras.  D’autres part, elle donne des outils nécessaires aux agents de la psychosociale pour mieux aborder la communauté au moment où l’on tend vers la fin de l’épidémie d’#Ebola et la période post épidémie.

En effet, l’approche « Village pour zéro cas d’#Ebola » est mise en place pour renforcer les mesures de prévention pendant la période post #Ebola, mais aussi pour la riposte contre la pandémie de Covid-19 qui sévit déjà en RDC. Le vice-président de la sous-commission psychosociale de #Mangina, Kambale Vomba Eugène explique :  

« Ce briefing est très capital et bénéfique et va nous permettre d’entrer en contact avec la communauté pour lui faire comprendre combien il est important qu’on s’engage tous dans l’éradication totale de la MVE afin que notre communauté ou notre zone de santé fasse partie de village cas de zéro d’#Ebola », a-t-il déclaré.

Les participants ont été satisfaits des techniques apprises car selon eux, cela va leur permettre de mieux faire leur travail. Par cette occasion, ils ont demandé à la population de ne pas baisser la garde même si on tend vers la fin de la maladie à virus #Ebola.

« Cette formation de ‘’village zéro cas d’#Ebola’’ a été très importante pour moi, car cela va me permettre d’aller rencontrer les familles qui ont été frappées par #Ebola pour les féliciter d’avoir combattu #Ebola jusqu’ici, même si le ministre de la santé n’a pas encore déclaré officiellement la fin de l’épidémie d’#Ebola », a promis une participante.

Pour un autre, « ce briefing va nous permettre de bien adresser nos condoléances aux familles éprouvées durant cette épidémie #Ebola, remercier la communauté d’avoir accepté de collaborer avec les équipes de la riposte et enfin, les amener à s’engager complètement dans l’accélération de la fin de cette épidémie ».

« Avec le COVID-19, on va bien renforcer les mesures préventives durant nos différentes séances de psychoéducation dans chaque ménage pour nous préparer et préparer nos familiers en leur disant que les mêmes mesures de prévention qui ont été enseignées par les équipes de la riposte contre #Ebola sont les mêmes pour faire face à cette nouvelle pandémie ; et par la même occasion leur demander de ne pas baisser la garde même si on tend vers la fin de l’épidémie », a souligné un autre.

Notons que le tout premier cas confirmé d’#Ebola avait été détecté à Mangina dans la zone de santé de #Mabalako.

Share This Story !