En cette période où les écoles restent fermées à cause du #Coronavirus, certaines organisations locales développent des stratégies pour « occuper » les enfants, dans le respect de la mesure de distanciation physique. C’est notamment le cas de l’organisation Action Global Intégré pour la Réhabilitation (AGIR) qui apprend aux enfants les mesures de prévention contre #Ebola et #Coronavirus.

Mesures de prévention contre la maladie à virus #Ebola, mesures-barrières contre le #Coronavirus, telles sont les connaissances que l’ONG ‘’AGIR’’ transmet aux enfants pour les aider à mieux protéger contre ces maladies. Pour le coordonnateur de cette organisation, Blaise Kilima, qui voudrait faire plus, les restrictions de rassemblement entrave ce travail. Toutefois, en dépit de cette situation, affirme que plusieurs enfants ont tout de même été éduqués sur les risques liés aux maladies infectieuses comme la #Coronavirus et #Ebola.

« Nous avons été avec les enfants durant toute l’année et nous supposons que même si nous sommes à la fin de la maladie à virus #Ebola, il y a la pandémie de #Coronavirus qui est apparue, donc les mesures restent les mêmes. Nous devons les observer pour combattre le #Coronavirus. Les enfants ont été outillés suffisamment sur la manière de se protéger, je pense qu’à leur tour, ils vont sensibiliser les autres », a déclaré Blaise Kilima.

Rencontré à l’occasion de la célébration de la Journée de l’enfant Africain, un enfant a témoigné qu’il se sert tous les jours des notions apprises sur la prévention pour sensibiliser ses propres parents et d’autres enfants. Il appelle tous les enfants au respect des mesures barrières contre le COVID-19.

« Que tous les enfants respectent, comme moi, les mesures de prévention pour se mettre à l’abri d’#Ebola et #Coronavirus. Et cela, en se lavant régulièrement les mains avec du savon, en gardant la distance d’un mètre avec les autres pendant nos jeux, en se réservant de se serrer les mains. Que les parents nous protègent à la maison en nous apprenant les pratiques essentielles », a lancé cet enfant à l’endroit des enfants de Beni.

« Nous disons merci à l’organisation AGIR pour l’encadrement. C’est grâce à elle que nous sommes arrivés à respecter les mesures de prévention contre ces maladies et nous allons sensibiliser les autres et même nos parents sur les gestes barrières contre #Ebola et #Coronavirus », a-t-il ajouté.

Il faut savoir que les enfants figurent parmi les personnes les plus toucheés par cette dixième épidémie d’#Ebola qui sévit à l’Est de la République démocratique du Congo.

Share This Story !