A #Cantine-Aloya, dans la zone de santé de #Mabalako (Nord-Kivu), certains habitants refusent le vaccin contre le virus #Ebola à cause de la rumeur selon laquelle ce vaccin rendrait stérile. Lors d’une table-ronde organisée par l’ONG #Internews ce weekend, un bénéficiaire de ce vaccin a témoigné du contraire.

« Ma femme et moi avons reçu le vaccin contre #Ebola. Elle a conçu juste après et nous avons eu un enfant et il est en bonne santé », a témoigné en public un habitant de #Cantine-Aloya.

En effet, dans cette localité, il circule beaucoup de rumeurs sur le vaccin contre #Ebola. Lors de cette table ronde, on a noté des témoignages du genre « si vous êtes enceinte et que vous recevez le vaccin, vous aller accoucher d’un enfant déformé » ou encore « si vous recevez le vaccin, vous ne pouvez pas avoir d’enfant ».

Les participants ont évoqué ces questions comme étant la cause de leur résistante face à ce vaccin. Cette rencontre a donc permis d’échanger sur la question et de revoir la bonne information sur le vaccin contre #Ebola.

Cette activité a connu la participation d’une cinquantaine de chefs de base venus de #Cantine et #Métal, dans la zone de santé de #Mabalako. Ceux-ci ont promis de renforcer la sensibilisation sur la lutte contre la maladie à virus #Ebola.

Share This Story !