Des habitants de Lwemba à la recherche des soins contre Ebola à Beni

La ville de Beni abrite depuis quelque temps plusieurs déplacés du village de #Lwemba dans la zone santé de #Mandima (#Ituri), l’un des principaux foyers du virus #Ebola actuellement. Installés dans un centre d’hébergement par les autorités sanitaires, ceux-ci disent être venus chercher de meilleurs soins car à cause de l’insécurité, les activités de la réponse ont été suspendues dans cette partie de l’#Ituri.

Pour la coordination de la réponse à #Ebola de #Beni, l’objectif de ce « cantonnement » est de faciliter leur suivi parce qu’ils viennent d’une où circule le virus #Ebola et certains d’entre eux sont déclarés positifs. Rencontrés dans le site d’hébergement situé au quartier de #Budji à #Beni, ces déplacés de #Lwemba ont déclaré être venus à #Beni pour recevoir de meilleurs soins car les activités de la réponse sont suspendues chez eux suite à la situation sécuritaire.

« Ce qui nous pousse à venir ici, c’est le fait que sept personnes sont mortes d’#Ebola chez nous à #Lwemba. Nous sommes à la recherche du vaccin par ici car chez nous, des inconnus armés ne permettaient plus aux soignants de nous épargner du danger de cette maladie. J’ai reçu le vaccin, j’en ai décidé ainsi vue la souffrance qu’on vécues les familles de #Lwemba qui ont perdu les leurs à cause d’Ebola », a témoigné un déplacé.

Depuis leur arrivée dans ce centre d’hébergement, rien ne leur manque. Ils bénéficient d’une bonne prise en charge médicale mais aussi alimentaire de la part des autorités sanitaires en charge de la réponse à la maladie à virus Ebola à #Beni.

« L’équipe de la riposte rassure quant à notre prise en charge et cela pendant 21 jours. On nous amène du riz, de l’huile, des matelas et autres. Ils nous prennent la température chaque matin pour se rassurer de notre santé. S’il y a un « ça ne va pas », on nous soigne. Nous sommes en famille, bien encadrés par les équipes de la riposte. On n’a pas de problèmes tout va de soi », a relaté un autre déplacé de #Lwemba.

La société civile de #Beni salue cette initiative qui va épargner la ville du danger qui peut survenir de contacts. Kizito Bin Hangi qui en est son président, encourage ainsi tous ceux qui viennent de #Lwemba à rejoindre les autres le plutôt au centre d’accueil et à ne pas se cacher.

« Ceux-là qui sont en train de venir se présenter dans ce centre d’isolement nous les encourageons. Au même moment, nous appelons ceux-là qui viennent de #Biakato qui directement passent par des ménages doivent se faire ’identifier auprès des chefs de base », a-t-il dit.

C’est depuis quelques jours que ce site a été érigé par la sous-coordination de la riposte de #Beni. Il a pour objectif l’accueil des déplacés contacts ayant fui d’un côté des troubles à #Lwemba et de l’autre l’absence des soignants qui devraient s’occuper d’eux en cas de maladie. Cinq cas confirmés d’#Ebola ont déjà été notifiés parmi eux.

Share This Story !