Les activités de contrôle sanitaire telle que le prélèvement de température des voyageurs ont repris ce jeudi 21 mai aux points d’entrée et de sortie du territoire de #Mambasa. Cela après plus de trois semaines de suspension. Les habitants de cette zone de santé, qui s’en inquiétaient craignant des risques de propagation du virus #Ebola et COVID-19, se réjouissent du fait que leur inquiétude ait trouvé une réponse de la part des autorités et des partenaires.

C’est une préoccupation communautaire qui vient d’avoir une réponse à #Mambasa, dans la province de l’#Ituri. Les deux points de contrôle de TP 32/25 et celui du village #Mabaseke retrouvent ainsi des agents chargés de relever l’identité des passants ou passagers, prendre leur température corporelle et les orienter vers les tanks de lavage des mains pour prévenir la maladie à virus #Ebola.

Cette reprise a été possible grâce à un financement de l’Organisation non gouvernementale FHI360, en appui au ministère congolais de la santé dans le cadre de la réponse à l’épidémie d’Ebola. Explique le médecin Chef de zone de santé de #Mambasa, le Dr Pascal Mbukana.

« Nous venons de reprendre les activités au niveau de deux points de contrôle depuis ce matin, il s’agit essentiellement du point de contrôle de #Mambakese situé à plus ou moins 3km du centre #Mambasa et le point de contrôle TP 32/25 que nous considérons comme stratégique pour nous », a-t-il confirmé.

 « En effet, dans la sous-coordination de #Mambasa,  il y avait sept points de contrôle. Mais  comme il n y a plus de partenaires pour prendre tous en charge, l’actuel partenaire (FHI360) ne peut prendre que les deux. Nous sommes en train de négocier avec les autres partenaires pour voir s’ils peuvent continuer à nous appuyer afin de couvrir les cinq autres points de contrôle et les démarches sont en cours », a annoncé le Dr Pascal Mbukana.

La population locale s’inquiétait beaucoup du départ de ces agents car elle se sentait exposée aux risques d’un retour de l’épidémie d’Ebola à #Mambasa. Alors, cette reprise des activités au niveau des points d’entrée et sortie de la ville est un motif de grande satisfaction pour les habitants de la contrée. Pour eux, ce contrôle sanitaire permettra de détecter tout cas suspect d’#Ebola ou de #Coronavirus, les deux épidémies qui sévissent en RDC.

« Nous sommes très heureuse parce que les activités ont repris aux points de contrôle. Nous allons continuer à nous laver régulièrement les mains et accepter le prélèvement de température, cela permettra d’éviter la résurgence de la maladie à virus #Ebola et la propagation du #Coronavirus ici chez nous, parce qu’on nous dit qu’#Ebola et #Coronavirus sont déjà dans la province voisine  de l’#Ituri », a déclaré une habitante.

« Nous étions tellement inquiets lorsque les activités aux points de contrôle ont été suspendues. Nous avions peur car #Ebola et #Coronavirus sont encore au #Nord-Kivu et à #Bunia, nous craignions que ces maladies se propagent jusqu’ici à #Mambasa. Mais comme l’ONG FHI360 remet ces points de contrôle, cela nous réjouit et nous rassure », a dit un autre habitant.

C’est depuis près de trois semaines que les agents prestants dans la zone de santé de #Mambasa avaient suspendu leurs prestations à ces deux postes de contrôle, suite au manque de financement de la part des organisations non gouvernemental.

Share This Story !