A #Beni, un véhicule des agents de la riposte contre #Ebola a été brûlé par quelques habitants du quartier de #Kalinda et des conducteurs de moto taxi, ce lundi. Selon les informations recueillies sur place, ces agents venaient pour une activité dans une famille qui a enregistré des cas confirmés d’#Ebola.
Il s’agit de la famille Mbusa Ngolo qui a perdu deux personnes suite à la maladie à virus Ebola, tandis qu’un autre malade confirmé est au Centre de traitement #Ebola de Beni. La famille affectée se désolidarise de ce groupe et condamne cet acte.
« Nous demandons à ces jeunes de cesser cette mauvaise habitude », a déclaré un membre de la famille qui explique la scène : « Nous avons bien enterré le premier corps, mais quand nous étions dans le processus d’aller inhumer le deuxième, nous avons appris qu’on venait d’incendier un véhicule. »
« Si ces jeunes continuent de cette façon, cela ne va pas arranger les choses, surtout que nous avons un autre garçon à l’hôpital qui risque aussi de perdre la vie. Nous avions trois garçons à l’hôpital, il n’en reste qu’un », explique-t-il.
« Qu’ils cessent avec ces menaces (…). Il faut toujours un enterrement digne et sécurisé pour éradiquer cette maladie. Voilà à cause de ce mauvais comportement on ne sait pas enterrer aujourd’hui », déplore un autre membre de la famille.
Cet incident intervient alors que l’épidémie de la maladie à virus #Ebola vient d’atteindre plus 1500 morts ce weekend. Aucune victime n’a été signalée parmi les personnes qui étaient à bord du véhicule.

Share This Story !